L’idée de rendre l’impression de relief sur une photographie n’est pas neuve. Chez l’homme, la vision binoculaire envoie au cerveau deux images légèrement décalées qui, une fois traitées par les hémisphères cérébraux, permettent la perception d’une seule image correspondant à la réalité extérieure et donc en relief. Le premier appareil (1856) disposait de deux objectifs et d’une chambre qui coulissait sur une planchette. L’appareil prenait une photo via l’objectif de droite puis via celui de gauche. D’autres appareils n’avaient qu’un seul objectif coulissant pour une chambre cloisonnée en deux parties. La vision stéréoscopique des photographies est rendue possible par le stéréoscope qui permet à chaque œil de voir séparément une des deux photos. Le cerveau analyse ces deux vues et les perçoit en relief. L’appareil ViewMaster Stéréo de 1960 représente un des modèles les plus connus du grand public surtout de par la possibilité de montage des petites photos faites avec l’appareil dans des disques que l’on plaçait dans une visionneuse de la même marque.

Les appareils du type 'STEREOSCOPIQUES' (42 appareils)